NOUVELLE | Nouveau blogue de PRISE: CCNUCC COP22: Collaborer avec le secteur privé au Pakistan est crucial pour développer la résilience aux changements climatiques

Avec le coût de l’adaptation aux changements climatiques qui augmente rapidement, le gouvernement du Pakistan doit tirer des leçons de ses erreurs passées et collaborer avec le secteur privé du pays alors qu’il se prépare en vue de la Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui aura lieu au Maroc en novembre, afin de se fixer des buts et des cibles réalistes.

Mais comment le secteur privé peut-il aider à donner forme au plan d’action sur le climat, non seulement par une aide financière mais aussi grâce à des investissements et à des innovations technologiques ? Et comment les secteurs privé et public du Pakistan peuvent-ils travailler ensemble à accroître leur résilience économique face aux changements climatiques ?

Ce nouveau billet de blogue de Samavia Batool, chercheur du programme PRISE, explique comment les chercheurs, le gouvernement et le secteur privé peuvent travailler en partenariat pour rendre le secteur du coton du Pakistan plus résilient en regard des effets des changements climatiques, dans le cadre du projet de recherche intitulé « Harnessing opportunities for climate-resilient economic development in semi-arid lands: adaptation options in key sectors » (Saisir les occasions pour un développement économique résilient face au climat dans les terres semi-arides : options en matière d’adaptation dans les secteurs clés).

 

TAGS