DECCMA

Ghana, Inde, Bangladesh

Deltas, vulnérabilité et changements climatiques:

migration et adaptation (DECCMA)

Le programme vise à évaluer l’efficacité des options d’adaptation, y compris la migration, dans les deltas d’Afrique et d’Asie, et à fournir un soutien stratégique afin de créer les conditions requises pour une adaptation durable tenant compte de la différence entre les sexes. Le projet analyse les répercussions des changements climatiques et les processus de migration dans différents deltas en ayant recours à des enquêtes, à une recherche participative et à des méthodes économiques. La région touchée par l’étude englobe le delta du Gange‑Brahmapoutre‑Meghna, au Bangladesh et en Inde; le delta du Mahanadi en Inde et le delta de la Volta au Ghana.

Le consortium comprend:

  • Institute of Water and Flood Management, Bangladesh University of Engineering and Technology (BUET), Bangladesh
  • Université de Jadavpur (UJ), Inde
  • Université du Ghana (UG), Ghana
  • Université de Southampton, Royaume Uni (organisme principal de DECCMA)
Map
  • Map Part
  • Map Part
  • Map Part
  • Map Part
  • Map Part

DECCMA

Approche

Aperçu

Les larges pans de terre peu élevés rendent les deltas vulnérables à la hausse du niveau des océans et autres conséquences des changements climatiques. Les deltas possèdent quelques-unes des densités de population les plus élevées au monde, avec au total plus de 500 millions d’habitants, souvent pauvres. Il se peut que les stratégies d’adaptation auxquelles les habitants des deltas ont recours ne soient pas adaptées pour faire face à des modifications omniprésentes, systématiques ou soudaines associées aux changements climatiques. De plus, la hausse du niveau des océans et l’affaissement du niveau des sols pourraient forcer le déplacement d’un grand nombre de personnes. Toutefois, la migration temporaire et permanente est déjà un phénomène répandu dans les deltas et, dans certains cas, elle pourrait être profitable aux migrants.

Le programme DECCMA vise à évaluer l’efficacité des options d’adaptation dans les deltas, à évaluer la migration comme moyen d’adaptation dans les deltas qui subissent des changements climatiques, et à fournir un soutien stratégique afin de créer les conditions requises pour une adaptation durable tenant compte de la différence entre les sexes.

Objectifs 

Les objectifs du programme DECCMA sont les suivants :

1. Comprendre les mécanismes de gouvernance qui favorisent ou entravent la migration des hommes et des femmes dans les deltas.

2. Déterminer les points névralgiques des effets des changements climatiques dans les deltas où la vulnérabilité augmentera et où l’adaptation sera nécessaire.

3. Comprendre, au moyen d’enquêtes, les conditions qui favorisent la migration et ses répercussions, de même que les options d’adaptation tenant compte des différences entre les sexes pour les populations piégées.

4. Comprendre comment les processus macroéconomiques internationaux et nationaux dictés par les changements climatiques ont une incidence sur la migration des hommes et des femmes dans les deltas.

5. Produire un modèle socioéconomique et biophysique intégré fondé sur les systèmes afin d’étudier la future migration potentielle selon le sexe dictée par les changements climatiques.

6. Conceptualiser et évaluer la migration à l’intérieur d’un large éventail d’options potentielles d’adaptation au niveau des ménages et des deltas.

7. Déterminer les options d’adaptation réalistes et souhaitables et soutenir la mise en oeuvre des choix politiques d’adaptation tenant compte de la différence entre les sexes dirigés par les intervenants.

 

Méthodologie

Les chercheurs du programme DECCMA étudient les effets des changements climatiques et des autres facteurs environnementaux dans trois deltas très contrastés en Afrique et en Asie : le delta du Gange-Brahmapoutre-Meghna au Bangladesh et en Inde, le delta du Volta au Ghana et le delta du Mahanadi en Inde.

Dans chacun de ces deltas, les chercheurs du consortium analysent les processus de migration au moyen d’enquêtes, de recherches participatives et de méthodes économiques, puis comparent la migration potentielle des hommes et des femmes avec d’autres mesures d’adaptation en utilisant une méthode d’évaluation intégrée proposée et coproduite par les intervenants.

Le travail est réparti en six volets :

     o Le volet 1 a pour but d’assurer la participation des intervenants au projet, de comprendre la capacité du système de gouvernance de soutenir la migration dans le contexte des autres choix en matière d’adaptation, et de laisser un héritage politique et pratique tiré de la recherche.

     o Le volet 2 a pour but d’examiner la vulnérabilité, les facteurs de stress environnementaux et les risques d’une série de changements climatiques et de scénarios biophysiques dans les quatre deltas à l’étude.

     o Le volet 3 a pour but d’analyser la migration comme moyen d’adaptation dans les milieux deltaïques confrontés à des changements climatiques.

     o Le volet 4 a pour objective d’offrir un outil qui permette aux responsables de politiques de voir comme différents scénarios climatiques influent sur les choix économiques dans les deltas et comment à leur tour ces choix ont une incidence sur la vulnérabilité et la durabilité dans la région.

     o Le volet 5 vise l’élaboration de méthodes pour évaluer les choix en matière d’adaptation dans les deltas, en mettant l’accent sur la migration. On y intégrera les résultats des volets 2, 3 et 4.

     o Le volet 6 a pour objectif de déterminer et d’évaluer la portée, le type et la durabilité des choix en matière d’adaptation (y compris la migration) présents dans les deltas.

 

Résultats

En créant des réseaux d’intervenants dans les deltas à différentes échelles, notamment au sein des communautés, des ONG, des gouvernements et des chercheurs, le consortium DECCMA permettra de produire des données probantes solides et crédibles sur les mesures actuelles d’adaptation qui soutiennent le travail des intervenants. Les intervenants engagés dans les politiques et les pratiques commenceront à s’intéresser aux résultats obtenus par le consortium, lesquels seront intégrés aux politiques et aux pratiques. De cette façon, le consortium DECCMA contribuera à renforcer les capacités (institutions, systèmes, pratiques et compétences) des principaux intervenants, y compris les communautés deltaïques les plus vulnérables, de manière à leur permettre de faire des choix fondés sur des données probantes pour faire face à la variabilité actuelle et aux potentiels changements climatiques. Quand la réponse au changement se traduira par la nécessité de quitter le delta, les migrants auront les capacités leur permettant de trouver des moyens de subsistance durables dans leur nouvel environnement.

 

Pour plus d'information, visitez le site www.deccma.com 

Équipe

L’équipe du DECCMA comprend des chercheurs d’organisations situées au Ghana, en Inde, au Bangladesh et au Royaume‑Uni.

Activités

Lisez les dernières nouvelles et apprenez‑en davantage au sujet des événements et d’autres activités organisés par le DECCMA et ses partenaires.

Recherche

Explorez les extrants de recherche du DECCMA, notamment des articles revus par un comité de lecture, des documents de travail, des rapports, et des billets de blogues.